Quelle est la différence entre un comptable et un expert-comptable ?

Que ce soit pour la création d’une entreprise ou pour sa gestion, l’intervention du comptable et celle de l’expert-comptable sont plus que souhaitables. Cependant, même s’ils œuvrent tous les deux pour une bonne gestion financière, le rôle de ces professionnels diffère. Quelles sont les spécificités du comptable et de l’expert-comptable que l’entrepreneur doit prendre en compte ?

Les qualifications, diplômes et compétences du comptable et de l’expert-comptable

Pour devenir comptable, un diplôme supérieur Bac+2 à Bac+5 en comptabilité est requis. Des acquis en comptabilité confirmée par une VAE ou validation des acquis de l’expérience permettent également d’accéder à ce métier.

Le comptable effectue pratiquement l’écriture et l’enregistrement des opérations comptables pour la société. Il prépare la déclaration fiscale, mais aussi dresse un bilan.

Un expert-comptable doit obtenir un diplôme d’expertise comptable ou DEC équivalent à un Bac+8. Ce parcours implique l’obtention d’un diplôme supérieur de comptabilité et de gestion équivalent à un Bac+5 auquel s’ajoutera un stage de 3 ans en entreprise.

L’expert-comptable seul est reconnu par l’Administration pour certifier les comptes de la société. À cette fin, il s’appuie sur les travaux du comptable et mène auprès de l’entreprise une fonction de supervision et de conseil.

Si les opérations pratiques sont donc réalisées par le comptable, l’expert-comptable exerce dessus une habilitation administrative.

Les missions et responsabilités du comptable et de l’expert-comptable

Le comptable a le choix entre travailler au sein d’une entreprise ou exercer en profession libérale. Il effectue au quotidien ou périodiquement l’ensemble des opérations comptables de l’entreprise.

Sa mission inclut donc la tenue de documents comptables journaliers, la déclaration d’impôts et cotisations sociales, mais aussi la gestion de stock ou des salaires. Il prépare également les déclarations fiscales d’entreprise et les bilans annuels.

L’expert-comptable exerce son métier en indépendant ou au sein d’un cabinet d’expertise comptable. Dans tous les cas, il conserve entièrement son indépendance au regard de l’Administration.

L’expert-comptable est compétent pour réaliser tous les travaux d’un comptable. Cependant, il effectue généralement la vérification des comptes de l’entreprise et le contrôle des déclarations fiscales. Il prête également une assistance active en cas de contrôle fiscal.

Le coût des services du comptable et de l’expert-comptable

Comme les missions et les responsabilités des deux professionnels sont différentes, leurs horaires ne sont pas les mêmes. Le coût des services d’un expert-comptable est plus élevé que celui d’un comptable. Toutefois, il est avisé pour l’entreprise de ne pas se focaliser uniquement sur ce critère.

En effet, la société peut faire des économies conséquentes grâce aux conseils orientés donnés par un expert-comptable. De même, un précieux gain de temps est à considérer dans la tenue et la gestion quotidiennes de ses comptes.

Le recours au comptable est à inclure dans les coûts d’exploitation sur le long terme, au même titre que pour celui d’un employé spécialisé. Il ne faut pas oublier que même s’il s’avère plus cher que le comptable, l’embauche d’un expert-comptable est inévitable. Ses prestations prennent en compte sa responsabilité civile.

La couverture de risque de l’expert-comptable en cas de contrôle fiscal

Les experts-comptables, inscrits à l’Ordre des Experts-comptables, ont l’obligation de souscrire à une assurance de responsabilité civile. Cette dernière leur permet de couvrir leur client en cas d’erreur de leur part. Les méprises d’un expert-comptable peuvent engendrer des pénalités juridiques ou financières.

De son côté, le comptable n’a pas l’obligation de souscrire à une assurance de responsabilité civile. Si une erreur survient, même imputable au comptable, l’entreprise seule est tenue d’en assumer les conséquences.